Enfants : le plein d’idées pour des collations saines

Les collations sont appréciées des enfants, mais leur composition est souvent un casse-tête pour les parents.

Pour les enfants, les collations font partie naturellement de leur rythme alimentaire. Elles assurent la couverture de leurs besoins nutritionnels (calcium, énergie, vitamines…) et elles permettent d’éviter les baisses de régime en fin de matinée ou en fin d’après-midi et d’attendre le repas suivant sans fringales et grignotage.

Suivez ces indications pour vous faciliter la préparation des collations de votre famille, sans vous prendre la tête !

Les dix-heures

Comme pour les repas principaux, l’idéal est de privilégier les aliments simples et sains. Les petits déjeuners varient d’un individu à l’autre et d’un jour à l’autre en fonction de l’appétit que l’on a. Si le petit déjeuner est léger car l’enfant n’a pas faim en se levant, les dix-heures seront plus copieux que si les apports alimentaires sont importants au lever et vice versa.

Il est important de choisir des dix-heures pratiques pour l’enfant que ce dernier puisse profiter de sa pause pour courir et s’amuser. Manger peut s’avérer secondaire pour les enfants. Dans ce cas-là, inutile de proposer un yogourt qu’il faut manger assis avec une cuillère !

Le goûter

Souvent pris à la maison et plus tranquillement que les dix-heures, le goûter est un moment privilégié pour les discussions avec les enfants. C’est le moment idéal pour proposer une préparation maison ( tarte aux fruits, cake, lait aux fruits…) des aliments délicats (poire, melon…) ou difficile à transporter (clafoutis, yogourt…). Ceci, avec une boisson, de préférence non sucrée.

Les récrés des autres

Les collations des copains font souvent envie (barres chocolatées, chips, biscuits…). Ces snacks tout prêts sont riches en graisses et en sucre. Leur goût est monotone et l’enfant ne reconnaît parfois pas bien ce qu’il mange. Cela va à l’encontre de l’éducation au goût et à la transmission de notre culture alimentaire.

Même si l’exercice est difficile, il est important de donner ces explications à l’enfant et d’autoriser une ou l’autre fois des collations « joker » (pain au chocolat, barre chocolatée…).

Les fruits (faciles à manger), le pain accompagné d’un peu de chocolat, les galettes de riz, les fruits secs restent des valeurs sûres que l’on soit enfant ou adulte !

Collations et équilibre alimentaire 

Les collations sont utiles, voire nécessaires lorsque l’apport énergétique d’un repas ne suffit pas jusqu’au repas suivant. Elles permettent de mieux répartir les apports sur la journée.

Le rythme alimentaire varie d’une personne à l’autre, en fonction des dépenses énergétiques, du métabolisme de base, de l’âge et des habitudes alimentaires.